5 astuces pour rester motivé(e) en licence de droit

5 astuces pour rester motivé(e) en licence de droit

motivation-études-droit

La licence de droit est marquée par une lourde charge de travail et des matières parfois arides qui vont pousser l’étudiant dans ses retranchements, le décourager et nuire au bon déroulement de ses études.

Procrastination, concentration défaillante, stress des partiels ou environnement de travail inapproprié, maintenir une motivation sincère tout au long de sa licence de droit peut s’avérer insurmontable.

Et c’est pas ce bon vieux Covid-19 qui va venir te faciliter la tâche.

Pour autant, la motivation est une incroyable source d’énergie, elle joue un rôle crucial dans la réussite de ton cursus et c’est pourquoi tu dois apprendre à la cultiver et à l’entretenir.
 
Mais alors, comment se motiver efficacement sur le long terme ?🤔

Voici 5 astuces qui t’aideront à rester motivé(e) toute l’année :

Sommaire

1. Aménage ton environnement de travail

 
Pour déclencher ta motivation à bosser, rien de tel qu’un environnement propre et bien rangé. Aménage-toi un espace de travail propice à la concentration, libéré de toute source de distraction potentielle. 
 
Le plus important est de ne conserver que le strict minimum sur ton bureau (ordinateur, cours et manuels, notes, stylos…).

Si tu veux durer sur la longueur, assure-toi également que ton environnement est suffisamment confortable. Suis-je bien installé ? Est-ce que j’ai assez de lumière naturelle ? Cette étape est importante parce que l’objectif est que tu puisses y rester plusieurs heures.

Dans cette optique d’optimisation, tu peux appliquer la méthode des 5S développée au Japon par Takashi Osada et instaurée dans les ateliers industriels de Toyota dans les années 80 :

Trier et débarrasser (Seiri) : l’idée est de jeter tous les objets superflus, ceux dont tu n’as aucune utilité et qui polluent ton espace de travail.

▶Ranger (Seiton) : applique la devise « une place pour chaque chose et chaque chose à sa place », tu observeras qu’un rangement optimal te permet d’accomplir tes tâches plus efficacement.

▶Nettoyer (Seiso) : un poste de travail entretenu te permettra de t’y sentir mieux.

▶Maintenir en ordre (Seiketsu) : Le soir, une fois ta journée terminée, prend le temps de réordonner ton bureau pour le retrouver propre le lendemain.

▶Instaurer la rigueur (Shitsuke) : renvoie à l’idée de l’amélioration continue, perfectionne l’aménagement de ton espace de travail.

Enfin, note qu’il peut être bénéfique de changer régulièrement d’environnement de travail pour stimuler ta motivation 😎

2. Fixe-toi des objectifs à long terme comme à court terme

 
Pour rester motivé, tu dois savoir où tu vas, pour quelles raisons tu travailles…Et pour ce faire, tu vas avoir besoin de te fixer des objectifs.
 

Qu’est ce qui te motive dans tes études ? Pourquoi as-tu choisi la filière du droit ? Quel métier souhaiterais-tu exercer ? 😃

Ces questions sont tout autant d’éléments qui vont te permettre de définir tes ambitions, tes aspirations voire même tes rêves : ce sont tes objectifs à long terme.
 
De là vont découler tes objectifs à moyen terme (augmenter ta moyenne au prochain semestre) et tes objectifs à court terme (ficher mon cours de responsabilité, relire la correction du cas pratique) qui te permettront de constater ta progression et de persévérer.
 
Je te conseille de suivre la méthode SMART, définie par des économistes américains, pour faciliter ta prise de décisions :
 
Spécifique : ton objectif doit être simple et clair (progresser en commentaire d’arrêt, trouver un stage d’observation).
 
▶Mesurable : ton objectif doit être quantifiable et mesurable. Ne te contente pas d’un « je veux avoir mon année ou je veux travailler plus », cet objectif est trop flou. Au contraire, fixe-toi une moyenne précise à atteindre ou un temps de travail déterminé par jour ou par semaine.
 
▶Ambitieux : ton objectif doit comporter une part de défi. Si tu as pris l’habitude de ne travailler que le week-end, force-toi à relire tes cours un petit peu tous les jours pour qu’ils restent frais jusqu’au moment de tes révisions de partiels.
 
▶Réaliste : ton objectif ne doit pas être irréalisable si tu ne veux pas te décourager. Inutile de te fixer comme but d’approcher les 16 de moyenne si tes dernières notes oscillent autour de 11. Néanmoins, tu peux facilement viser le 12 ou 13 de moyenne, ça correspond déjà à une mention « assez bien ».
 
▶Temporellement défini : ton objectif doit être limité dans le temps pour correspondre à la date tes partiels ou des devoirs maisons. Instaurer des deadlines dans ton emploi du temps t’incitera à devenir plus rigoureux (une des principales qualités du juriste).
 
En résumé, se fixer des objectifs réalistes et déterminés est la clé pour te préserver d’une pression contre-productive et pour maintenir la motivation nécessaire.
 
Néanmoins, garde à l’esprit que chaque personne est différente, il te faudra t’approprier la technique pour l’adapter à ta propre manière de fonctionner.

3. Programme-toi une liste de tâches par ordre d’importance

 
En effet, pour réussir, l’organisation est une étape inévitable. En te créant un programme de travail tu vas concrétiser tes objectifs et te donner une base pour agir. 
 

Tu as tes objectifs en tête et tu es dans de bonnes conditions de travail, alors commence à rédiger une to-do list.

Comme Hans Kelsen, établie ta hiérarchie des normeset fixe tes priorités, de la tâche de la plus importante à la moins urgente. Si tu n’as pas d’échéance à respecter, commence par ce que tu préfères ou garde le meilleur pour la fin, à toi de choisir.
 
L’idée est que tu t’inscrives dans une dynamique de performance et d’efficacité.
 
Pour t’aider à prioriser tes tâches, tu peux te référer à la matrice d’Eisenhower qui te permettra de différencier chacune de tes tâches en fonction de l’urgence et de l’importance de celles-ci : « Ce qui est important est rarement urgent et ce qui est urgent, rarement important ».
 
Ainsi, une tâche peut être très importante mais pas urgente. Dans ce cas, tu dois décider quand cela doit être fait et l’indiquer précisément dans ton agenda. Une tâche peut être importante et urgente, il s’agit d’une tâche prioritaire alors ne perd pas de temps et fais-la immédiatement.
 
Cette étape va de pair avec la confection d’un planning pour avoir une vue d’ensemble de tes objectifs et t’aménager un système de routine qui est grandement favorisé par ton cerveau.
 
N’hésite pas à fractionner tes tâches pour les rendre plus accessibles, faciliter la production de résultats et ainsi décupler ta motivation.
 
A ce stade, tu dois faire attention à ne pas surcharger ton planning, c’est une erreur fréquente. N’oublie pas la méthode SMART, fixe-toi des objectifs réalistes.
 

S’il arrivait que tu n’accomplisses pas tout ce que tu avais prévu, relativise et prend du recul pour ne pas culpabiliser. Analyse ce que tu aurais pu mieux faire et ce que tu peux changer, peut-être qu’il te faut plus de temps pour relire un cours ou pour faire ta fiche d’arrêt.

C’est aussi pour ça que le planning est important, il te permet d’anticiper et de t’adapter.

Maintenant que tu t’es préparé, il faut se lancer ! 🚀

4. Fonce gamin, let’s go !

 
La procrastination est ton pire ennemi alors ne t’arrête pas à la première hésitation. Plus tu repousses, moins tu seras enclin à bosser et au final, tes tâches s’accumuleront et ta charge de travail te paraitra insurmontable.

Retiens que la motivation vient après l’action. Alors fais-toi violence, répète les étapes précédentes et plonge toi dans tes révisions et tes exercices.
 
Je t’assure que le plaisir d’étudier suivra, tu prendras plaisir à comprendre les notions des cours et à résoudre les problèmes des exercices. Le sentiment de satisfaction se fera d’autant plus grand que tu parviendras à tes objectifs en un rien de temps !

Si tu n’y arrives pas seul(e), n’hésite pas à rejoindre JurisLogic qui te donne accès à de nombreux exercices corrigés (fiches d’arrêt, cas pratiques et commentaires) et à une plateforme d’entraide entre étudiants.
 
Toutes les questions sont les bienvenues ! 😀

5. Récompense-toi : après l’effort, le réconfort

 
Charbonner c’est bien, mais se récompenser c’est bien aussi.

En faisant suivre ta séance de travail par une récompense qui va engendrer une libération d’endorphines, ton cerveau va assimiler travail et plaisir.

De ce fait, conserver des créneaux horaires pour toi en récompense du travail fourni est indispensable pour réussir à se motiver à étudier. Alors sors faire du sport, lance une partie de Play ou enfile-toi une pinte (une, pas deux).

Et ce conseil vaut aussi pendant ta séance de travail en elle-même (sauf pour la pinte). Accorde-toi des pauses pour souffler entre deux chapitres de cours.

Plusieurs études ont montré que rester concentré tout au long de la journée sur plusieurs tâches, sans véritable pause, était contreproductif.

Francesco Cirillo a ainsi mis au point la méthode Pomodoro (tomate, en italien) dans les années 80. Pour la petite anecdote, la technique tire son nom du fait que son auteur utilisait un minuteur de cuisine en forme de tomate pour gérer son temps.

L’idée est de rester concentré à 100% sur une seule et unique tâche pendant 25 minutes, qu’on appelle session. Une courte pause sépare chaque session (moins de 5 min) et après plusieurs sessions tu peux t’accorder un break plus long.

Dans la pratique, cette technique est très simple à utiliser : il suffit d’un minuteur et d’une discipline de fer ! L’objectif est de t’aider à te focaliser sur ton travail en mettant de côté les sollicitations extérieures.

(Bonus) 6. Entoure-toi et révise en groupe

 
Méthode SMART, matrice d’Eisenhower ou technique de la tomate ; si tu parviens à t’approprier les techniques que nous t’avons présentées ici, tu auras déjà fait un grand bond en avant dans la maîtrise de ta motivation.

Néanmoins, ce dernier point constitue la clé de voûte pour réussir à maintenir une sincère motivation sur toute une année : crée toi un réseau de partenaires de travail et révise en groupe.

Un travail personnel intense permet de se démarquer des autres mais il est essentiel que tu partages ta vision du cours avec d’autres étudiants.
D’une part, cette expérience constituera pour toi une façon peut être plus ludique de travailler et ça te sortira de ton isolément.

D’autre part, et surtout, elle te permettra de confronter ta compréhension des cours avec celle des autres. Tu seras conforté sur les points que tu avais bien acquis et tu trouveras même du plaisir à les expliquer à autrui.
 
Et parfois, tu t’apercevras que tu avais mal compris une notion qui te semblait pourtant évidente, et tu seras content de t’en être rendu compte avant le partiel. L’important est vraiment de mettre ton travail en perspective.

Evidemment ses réunions de travail ne sont pas facilitées par le contexte sanitaire mais à défaut de pouvoir vous retrouver IRL, organisez-vous des réunions de travail sur Zoom, Google Meet voire Skype. Ça vous permettra aussi de décompresser 😉

Avec JurisLogic, trouve la motivation pour affronter tes études de droit sereinement et réussir tes prochains partiels ! 😎

Besoin d'améliorer tes notes en droit ? Découvre JurisLogic.

La licence de droit n’est pas un long fleuve tranquille mais rien ne t’empêche d’apprendre le rafting.
Chez JurisLogic, le droit, on en a fait de l’eau.

D'autres articles qui pourraient t'intéresser :

Pas si vite ! :)

Besoin d’améliorer tes notes en droit ? Essaye JurisLogic !

La plateforme la plus complète qui t’aide à

réussir tes études de droit